Histoire circulaire n°2 : "Quand le noyau de pruneau est bon pour la peau!"

circular cosmetics les candides

Les pruneaux d'Agen, vous connaissez? Il s'en produit en France environ 40 000 tonnes par an! Pas de mauvaises blagues, vous le savez, le pruneau est bon pour le transit. Oui mais pas que! D'après le musée du pruneau, ce petit fruit ovoïde est aussi riche en potassium, magnésium et est un excellent anti-oxydant! Promis cet article n'est pas un cours de biochimie déguisé. Si tout est bon dans le ... pruneau, qu'en est-il du noyau?

Manal et Olivia, les fondatrices de Les Candides, se posent beaucoup de questions comme "Pourquoi y a-t-il autant d'ingrédients dans nos cosmétiques", "Comment assurer la traçabilité des ingrédients" mais aussi "Que deviennent les noyaux de pruneau?" Il y a des gens comme ça! A travers leur marque de cosmétique responsable, elles ont répondu à cela et ont déchiffré pour nous ce petit mystère en forme d'amande. En tant normal, le noyau, appelé aussi, amandon de pruneau, est un sous-produit non valorisé de l'industrie agroalimentaire. Manal et Olivia, dans leur recherche de matières premières naturelles et françaises pour leur gamme de savons et huiles cosmétiques, ont voulu en savoir plus sur ce déchet et ses propriétés. Elle ont donc découvert le travail de Nathalie dans le Lot et Garonne. Elle s'occupe de redonner vie aux amandons des pruneaux de la région grâce à une technique de pression à froid pour en faire de l'huile vierge. Finalement, cette huile de pruneau se retrouve dans la gamme Olympe de Les Candides pour assouplir votre peau. Et oui, ils sont riches en Oméga 9 ces amandons là! La boucle et bouclée comme nous aimons le dire.

Cette histoire montre que l'économie circulaire peut être mise en place entre produits de différentes industries. Plus de ponts se créent entre les secteurs, plus il y aura de possibilités de réutiliser les sous-produits les uns des autres. Ces sous-produits de l'industrie agroalimentaire vient désormais alimenter nos joues pour les faire rosir : des milliers de petits noyaux pour adoucir notre peau! Grâce à la démarche responsable et persévérante des fondatrices de Les Candides, un nouveau pas vers une économie plus locale et circulaire est en route. La prochaine étape? Les restes de fibre de chanvre utilisés comme matière exfoliante dans une prochaine gamme, à suivre sur leur site internet...

Candides mais pas Naïves, c'est ce que nous pensons d'Olivia et Manal. Cette belle rencontre nous montre une fois de plus qu'il faut aller au coeur des choses et presser toujours plus fort le concept de la circularité (et les noyaux de pruneau!).



Article précédent Article suivant

Language
English
Open drop down