Histoire Circulaire n°5: L’ananas, de la feuille au sac!

English Below

“Piña Colada” ça vous dit quelque chose? Cette boisson à base d’ananas, de coco et de rhum... Alors si je vous dis “Piñatex” vous devriez y voir un dénominateur commun … qui n’est pas le rhum non, mais bien l’ananas !  Cette matière est un textile végétal qui rappelle l’aspect du cuir par sa flexibilité et son grain. N’ayez pas peur que l’on vous pique l’ingrédient de base de votre cocktail préféré, car la fabrication du Piñatex ne se fait pas à partir du fruit de la plante d’ananas. L’avantage du Piñatex c’est qu’il se crée à partir des fibres des feuilles d’ananas qui sont un sous-produit de la récolte du fruit. Oui, vous l’aurez compris, ce matériau rentre bien dans notre sujet : La circularité !

À la suite d’une suite de traitements thermique, chimique et mécaniques, les feuilles d’ananas deviennent un textile non tissé qui est à la fois souple et résistant. Les propriétés particulières du piñatex, Salomé, la fondatrice de WWoW, les a bien comprises et a fait de ce matériau un élément central de sa maroquinerie végétale. En échangeant avec elle, Salomé nous a expliqué en toute transparence comment le Piñatex utilisé pour sa marque est fabriqué à partir des feuilles d’ananas ramassées dans une coopérative aux Philippines.

Elle crée des sacs, des étuis à lunettes (!), des portes monnaies et autres accessoires qui sont fabriqués en Piñatex dans des ateliers d’insertion en France. Et chaque petit bout de Piñatex est utilisé car les chutes de ce textile servant à faire de jolies boucles d’oreilles fruitées et colorées! WWoW fabrique aussi des articles en fibre de cactus mais là il faudra aller sur leur site pour en savoir plus 😉

Alors arrêtons le débat de l’ananas ou pas dans la pizza et valorisons plutôt ses feuilles pour en faire nos accessoires ! Vous pouvez retrouver la gamme de ceux créés par WWoW sur le site www.wwow.fr. Et voilà comment l’économie circulaire clôt un débat légendaire…

Pineapple: from leaves to bags …

Does the drink “piña colada” ring a bell to you? this sweet cocktail made out of pineapple, coconut and rum … Then when I say “Piñatex'', you should find a common element… which is not the rum but the pineapple indeed! This is a plant-based textile that reminds of leather by its texture and flexibility. Don’t worry, they won’t take the fruit from your favorite cocktail, Piñatex is actually made out of the leaves of this plant and not its fruit. And the leaves are a by-product of Pineapple agriculture so yes, it uses a “trash”, our favorite topic!

After a series of thermal, mechanical and chemical treatments, the fiber of pineapple’s leaves are turned into a non woven textile that is both soft and durable. Salomé, the founder of WWoW has noticed the properties of Piñatex and made it a central element of her vegan brand. She explained to us that the leaves used to manufacture the Piñatex that she uses comes from a Cooperative in the Philippines.

From that, she creates bags, sunglasses cases (!), wallets and other accessories in Piñatex assembled in a rehabilitation workshop in France. Every single piece of Piñatex is used as the small textile cutouts are used to make beautiful and colorful earrings! At WWoW, they also use a textile made from cactus, you can read more about it on their website.


Lets stop debating if pineapple should be on pizzas or not and start agreeing that its leaves should be used to make accessories! You can see all the different ones on www.wwow.fr. This is how the circular economy solves a longtime debate...


Article précédent